Calendrier

<<<   Décembre 2018   >>>

L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Lettre d'information

S'abonner à la newsletter

Maison du Grand Ried

Implantés sur des terrains légèrement surélevés en raison des fréquentes inondations, les villages du Grand Ried se sont formés autour d'un noyau central.
Chaque époque a apporté sa génération de bâtiments venant ceinturer le noyau d'origine.
La majorité des bâtiments existants de nos jours datent du XVIIIème et XIXème siècle.
Ils sont implantés perpendiculairement à la rue.

La ferme du Ried

Le plus souvent, le corps de ferme partant de la maison d'habitation, qui a pignon sur rue, se répartit en L ou en U autour de la cour. Les caves sont rares, à cause de la nappe phréatique très proche.

De faible hauteur, la porte d'accès à la cour est maintenue par des piliers de grès, souvent ornés de sculptures et de décors en faible relief.

Les linteaux des portes sont souvent décorés et portent des monogrammes du Christ (IHS) ou des rois mages (CMB).

Les plus anciennes constructions (fin XVème siècle), ont l'étage à demi engagé dans les combles (Kniestock), et des poteaux d'une seule pièce allant du sol au toit (bois longs).

Le colombage, peu orné, descend jusqu'au sol où il repose sur la sablière basse, placée elle-même sur un petit solin de moellons. Les balcons sont rares.Tous les bâtiments construits après la guerre de Trente Ans présentent une structure à « bois courts ».

Au XVIIIème et XIXème siècle les maisons à Kniestock sont délaissées par les classes paysannes aisées.

Au XVIIIème siècle, le cartouche (initiales du couple propriétaire ainsi que la date de construction), devient plus fréquent. Il est gravé le plus souvent sur le poteau cornier, au rez-de-chaussée ou à l'étage,

Les murs de clôture sont réalisés en galet du Rhin noyé dans le mortier avec des assises de tuiles ou en planches glissées dans des poteaux de grés rainurés.


Les maisons basses

Au XVIIIème et surtout au début du XIXème siècle, la population du Ried augmente de façon significative grâce à l'intensification et à la modernisation de l'agriculture et à l'introduction d'activités artisanales telles que le tissage etc. Cette période voit la construction de maisons individuelles de taille réduite, modestes d'apparence, ne comprenant qu'un rez-de-chaussée en maçonnerie (habitation de journalier, de tisserand ou de pêcheurs). Ces habitations sont particulièrement visibles à la sortie des villages où elles forment de véritables quartiers.

 

Courrier: ASMA  BP 90032 67270 HOCHFELDEN  Téléphone: 07 86 20 53 88  -  Courriel: contact@asma.fr
  © 2012 ASMA  |  mentions légales    réalisation : agence web unicréa