MOTEUR  DE RECHERCHE

Vous souhaitez retrouver rapidement une page ? Utilisez ce moteur de recherche en saisissant les mots-clés qui vous intéressent.


Accès membres

Mot de passe oublié ?


Calendrier

<<<   Novembre 2018   >>>

L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
28
29
30

Lettre d'information

S'abonner à la newsletter

Actualités Novembre/Décembre 2017


Agenda


Mardi 12 Décembre 2017

Stammtisch de l'ASMA à Strasbourg au restaurant Le Cerf d'Or, 6 place de l'hôpital, à partir de 18h30.
+ d'infos : http://www.asma.fr/sauvegarde-maison-alsacienne/page-lestammtisch.html


Mardi 16 Janvier 2017
Stammtisch de l'ASMA à Strasbourg au restaurant Le Cerf d'Or, 6 place de l'hôpital, à partir de 18h30.
+ d'infos : http://www.asma.fr/sauvegarde-maison-alsacienne/page-lestammtisch.html

Vendredi 19 Janvier 2017
Stammtisch de l'ASMA à Mulhouse au restaurant Aux Caves du Vieux Couvent, 23 rue du Couvent, à partir de 18h30.
+ d'infos : http://www.asma.fr/sauvegarde-maison-alsacienne/page-lestammtisch.html

 

Une belle journée organisée par l'ASMA à Nordhouse !

Stammtisch, déjeuner, et visite du village ont été organisés récemment par l'ASMA en collaboration avec les élus du village fin Octobre. Des moments d'échange et de complicité ont ponctué cette journée riche en découvertes.


Aux portes du Grand Ried, sur les rives de l'Ill, Nordhouse offre un patrimoine architectural varié, de la grande propriété paysanne de la plaine agricole à la modeste maison de pêcheur. Après un Stammtisch toujours aussi apprécié (le principe est rappelé
ici) dans une belle salle communale, et un délicieux déjeuner à La Clé des Champs, on a aimé se perdre dans le dédale des rues anciennes du village avec Benoît Josseaume, Président de l'ASMA, en gardant toujours pour point de repère les tuiles vernissées vertes du joli clocher à bulbe de l'église.


Les visiteurs venus parfois de loin ont apprécié la richesse patrimoniale d'une commune malgré tout peu connue; tandis que les habitants du village découvraient avec amusement des détails qui leur avaient échappé jusqu'alors. De l'opulent corps de ferme "dans son jus", à celui superbement restauré, en passant par le presbytère récemment rénové par la commune, ou des maisons en danger, c'est une grande partie du patrimoine de Nordhouse qui a ainsi été analysé et apprécié.


Un grand merci à :
- Madame le Maire Claudine Hermann & à son adjoint Monsieur Martial Issenhuth pour leur enthousiasme et leur attachement sincère au patrimoine de leur village.
- Monsieur Moniatte, membre de l'ASMA ayant rénové avec tant d'énergie et de passion le corps de ferme dans lequel a eu lieu le vin d'honneur offert par la commune
- Monsieur Isch, actuel propriétaire et gérant du gîte (à découvrir ici) pour son chaleureux accueil
- Joaquim, pour les superbes clichés de cette journée (photographe à découvrir )
- Clémentine Josseaume, pour l'organisation de la journée

Consultez l'album Facebook consacré à l'évènement ici, et l'article des DNA
Découvertes, émotions, échanges.... Ces journées sont précieuses pour l'ASMA : elles fédèrent, elles tissent des liens, elles transmettent une passion.


Elus, citoyens, vous souhaitez vous aussi valoriser le patrimoine de votre village et nous aider à organiser une telle journée sur votre territoire? Contactez-nous! 
contact@asma.fr
07.86.20.53.88
Et rejoignez-nous dans cette aventure!
http://www.asma.fr/sauvegarde-maison-alsacienne/page-noussoutenir.html

 

Le Blättel nouveau est arrivé!

La revue annuelle de l’ASMA est enfin sortie. Au programme, 36 pages pour les amoureux des veilles pierres et de vieux bois! L’occasion de proposer quelques articles de fond, notamment sur l’enjeu des règlements d’urbanisme en Alsace.

On ne le dira jamais assez : le règlement d’urbanisme est la clef. Le pouvoir est entre les mains de nos maires et des communautés de communes. Elles ont la possibilité d’agir et d’empêcher ainsi les démolitions. En parlant de démolitions, le Blättel fait aussi le point sur l’hémorragie en cours et les sauvetages in extremis réalisés par l’ASMA.

Mais le Blättel, c’est aussi l’occasion de visites intimistes de corps de ferme exceptionnels. Cette année, au menu, un ensemble monumental dans son jus dans le Pays de Hanau et une très vieille maison de pêcheur superbement restaurée à Fegersheim.

Le Blättel est distribué chaque année à l’ensemble de nos adhérents.
Vous pouvez aussi le consulter et le télécharger ici.

 

Le chiffre du jour : 500

Avec un taux de renouvellement d’adhésions de 75% et 176 nouveaux adhérents qui ont rejoint l’ASMA depuis janvier 2017, nous pouvions espérer que le nombre d’adhérents à l’ASMA dépasse pour la première fois les 500 cette année.

C’est le 15 novembre 2017, que ce niveau symbolique a été atteint. Il montre l’intérêt toujours grandissant que notre Association suscite auprès de tous ceux qui ont conscience que nos belles demeures alsaciennes doivent être défendues.

Mardi soir 14 novembre,  à l’occasion du Stammtisch de Strasbourg, trois nouveaux adhérents ont rejoint l’ASMA. Et ce 15 novembre dans la matinée, la 499ème adhésion est arrivée sous la forme d’un virement récurrent Paypal, moyen de paiement des cotisations apprécié de nombreux nouveaux adhérents.

Et puis, au courrier trouvé ce 15 novembre au soir dans la boîte aux lettres, l’adhésion sur un flyer d’un nouvel adhérent, « LE 500ème ». S’il avait été un particulier, il aurait été difficile de révéler son nom par souci de confidentialité.

Mais, hasard d’arrivée des adhésions, il s’agit de celle d’une personne morale, dirigée par un jeune artisan dont la passion l’a conduit après une longue formation à reprendre une entreprise qui préserve notre Patrimoine.

En réalité, être le 500ème Adhérent de l’ASMA n’offre aucun droit à avantage. Mais étant donné son profil, faisons lui un peu de publicité, d’autant plus que sa spécialité est indissociable des maisons alsaciennes.

Fin du suspense : il s’agit de la société « Poêles en faïence de tradition », installée dans le Haut-Rhin à Oltinge. Ce jeune artisan de moins de trente ans, est Victor Walter, poêlier, qui a repris depuis quelques mois l’entreprise alsacienne Atelier Spenlehauer-Spiess de Christian Fuchs et Dominique Spiess.

C’est dans cette belle entreprise, qui avait elle-même été reprise il y a quelques années par Christian Fuchs, un vétéran de l’Ecomusée, devenu entre-temps notre Vice-Président, que Victor Walter a été formé depuis 2008.

Victor_Walter

Sur cette photo de septembre 2016, à l’occasion du démontage pour restauration d’un poêle en faïence Hugelin, le plaisir de découvrir une belle plaque de fonte au fond du foyer.

En consultant son site internet, on apprend que Victor Walter a été lauréat du concours révélation de Jeunes Talents en 2014, prix décerné par la Région Alsace.

Mais Victor est aussi déjà célèbre à travers la France entière. Il a en effet présenté son métier, son savoir-faire et sa passion dans l’émission « La Maison France 5 » diffusée le 10 novembre dernier.

Si les colombages constituent l’âme visible depuis l’extérieur des maisons alsaciennes, cette âme est aussi bien sûr présente à l’intérieur lorsque subsistent la Stub, l’alcôve et le poêle en faïence. Victor est de ces artisans qui ont acquis des connaissances qui permettront de sauvegarder encore longtemps un patrimoine et un savoir-faire ancestraux.

Nous souhaitons à notre 500ème Adhérent une pleine réussite dans son entreprise.

 

jpm

 

L'Adhérent du bout du monde

enveloppe_tahiti

Chaque réception d’un bulletin de cotisation et du chèque correspondant, mis dans une enveloppe timbrée acheminée par la bonne vieille méthode de la Poste est l’occasion d’un petit voyage, le plus souvent à l’intérieur du  Bas-Rhin et du Haut-Rhin. Mais où est donc situé ce petit village indiqué sur le cachet de la Poste qui fait toujours foi ? Question que l’on se pose parfois.

Récemment, c’est un adhérent du bout du monde qui, depuis « Pirae » en Polynésie Française, adhère à l’ASMA. Il a, à n’en pas douter, des connections avec l’Alsace et est sensible à la sauvegarde de ses maisons si emblématiques.

Posté à Tahiti le 11 octobre, le courrier est arrivé le 19 octobre, après avoir transité par notre boîte postale d’Hochfelden, bien connue des adhérents.

timbre_tahiti

Merci Philippe W. pour votre adhésion et votre don de soutien.

 

jpm

 

L'ASMA citée dans La Maison France 5!

Le 10 Novembre 2017, l'ASMA a été évoquée lors de l'émission de France 5, dans laquelle vous retrouvez notamment Jean-Christophe Brua (architecte-conseil de l'ASMA, ci-dessous avec le présentateur Stéphane Thébaut) vous présentant le Vieux-Strasbourg, ainsi que Victor Walter, qui vous ouvre les portes de son entreprise Spenlehauer-Spiess (adhérente ASMA, évoquée ci-dessus).

LMF5_201710

Conférence ASMA "Le patrimoine rural alsacien menacé!"

L'ASMA a été invitée à participer à un cycle de conférences organisé par nos amis de la SCMHA (Société pour la Conservation des Monuments Historiques d'Alsace).
Nous y avons répondu favorablement en proposant une conférence réalisée et présentée par Clémentine Josseaume épaulée par son époux Benoît, le 9 Octobre 2017 à la Maison de la Région intitulée "Le patrimoine alsacien menacé - Situation, enjeux & prospectives".

Cette conférence d'une heure trente présente de manière assez exhaustive les menaces, enjeux et réflexions autour du bâti ancien en Alsace, ainsi que le travail de la commission Sentinelles de l'ASMA. Elle peut être aisément reproduite et adaptée ou enrichie selon les besoins et le public, en fonction de la demande.

En espérant que cela suscite l'intérêt d'un public toujours plus large.
Contact pour une intervention :
contact@asma.fr
07 86 20 53 88

 

Les Sentinelles


Notre expertise et notre expérience conséquente sur le terrain, uniques en Alsace, nous ont permis d'élaborer un diagnostic global de la situation et de proposer des solutions crédibles pour perpétuer notre patrimoine.

- Pédagogie et sensibilisation des élus comme des particuliers concernant le patrimoine "de proximité" dont ils n'arrivent pas toujours à saisir l'importance historique, urbaine ou architecturale. Le patrimoine se trouvant souvent pour eux "à Riquewihr ou à Kaysersberg, là y'a vraiment de belles choses".
- Importance cruciale du règlement d'urbanisme, qui peut protéger le tissu urbain ancien, c'est-à-dire le patrimoine. Cela représente certes une forme de contrainte (le bâti ne peut être démoli), mais est garant d'une vision globale et sur le long terme respectueux de la collectivité, et protégeant le premier édile.
- Formation des artisans, architectes, agents immobiliers qui bien souvent sont démunis face au bâti ancien; rôle-clef donc de la transmission du patrimoine immobilier comme des savoir-faire.
- Développement des conseils & du soutien financier de la part des collectivités pour ceux qui décident de se lancer dans l'aventure d'une restauration.

L'ASMA s'évertue à proposer ces solutions à tous les acteurs qu'elle rencontre et qu'elle épaule au quotidien. Mais les défis que nos équipes bénévoles ont à surmonter sont colossaux et malgré notre intense lobbying en ce sens, les pouvoirs publics ne semblent pas conscients des enjeux.

Chacun (Commune, Communauté de Communes, Département, Région) se renvoyant la balle ; alors que chacun porte en lui une partie de la solution.
Et pendant ce temps, des centaines de bâtisses écologiques, anciennes, belles, saines, durables et structurant nos villages disparaissent.
Le temps presse !

Les dossiers ci-dessous présentent une petite partie du travail de la commission Sentinelles de ces dernières semaines ; cela vous permettra peut-être de mieux appréhender, de manière concrète, ces problématiques.

Balschwiller, nouveau drame patrimonial au coeur du Sundgau

Une alerte hélas reçue très tard alors qu’on peut difficilement louper cette maison alsacienne assez archétypale (à voir ici).
Après analyse de la situation, du règlement d'urbanisme et des retranscriptions d'une Sentinelle ayant consulté le PC, nous avons quand même envoyé un recours gracieux dans l'urgence pour alerter les élus et proposer notre aide & notre expertise bénévole avant que l'irréparable ne se produise.
Le Maire nous a appelés pour nous dire que nous aurions dû réagir plus tôt, qu’il ne nous recevrait pas et que les bulldozers arrivaient Lundi à la première heure pour tout raser.
Une communication a été réalisée sur Facebook et a suscité de nombreuses réactions, dont l'appel d'un journaliste qui rédigé un article à consulter ici.
A l'heure où nous rédigeons ces lignes, la maison est en cours de démolition.
Pas d'anlyse structurelle ou architecturale avant de délivrer un permis de démolir, refus de dialogue, absence de volonté politique...

Il s'agit là d'une illustration flagrante de l'incroyable hémorragie patrimoniale que vit actuellement l'Alsace, et en particulier le Sundgau.

Ernolsheim-sur-Bruche, un projet qui questionne

Plusieurs alertes récentes de Sentinelles nous amènent à nous questionner sur le devenir de cette très belle maison acquise récemment par la commune qui envisagerait de la démolir au profit d'un ensemble de maisons.
A voir dans son contexte
ici.
Un courrier à destination du Maire a été envoyé, pour proposer comme toujours une expertise bénévole et un échange avec les élus, en espérant que le fait que cette demande intervienne tôt puisse nous permettre d'enrichir leur réflexion sur le projet.


Eschau, notre patrimoine disparait au profit... d'un Lidl

Nous avons été hélas avertis bien trop tard : cet ensemble est en train d’être rasé au profit d'un... Lidl. Une communication Facebook a néanmoins été effectuée, suscitant de vives réactions. En espérant que les prochains projets de cette envergure sur cette commune puissent être portés à notre connaissance. Car faut-il le rappeler, en pépriphérie strasbourgeoise comme dans tout secteur à forte pression foncière, les menaces de démolition sont encore plus nombreuses et il est donc nécessaire de veiller.



Hindlingen, une commercialisation qui fait débat

Une maison à colombages du début 18e (voire 17e) méritant une rénovation mais dont la disparition serait préjudiciable au tissu urbain de ce village est actuellement commercialisée "à rénover ou à démolir". L'agent immobilier, de toute évidence dépourvu de sensibilité patrimoniale ou historique, ne se plie probablement qu'à une logique de marché sur ce territoire.

La clé reste donc dans la sensibilisation (et le soutien) de la population locale et en particulier du premier édile. Nous avons donc sollicité un entretien avec le Maire par courrier pour lui présenter l'Association, échanger sur le règlement d'urbanisme et rappeler que notre Association se tient à la disposition de tous pour soutenir des projets de préservation plutôt que de démolition. Nous sommes en attente de sa réponse.


Hochstett, un drame qui aurait pu être évité

Une des dernières belles maisons du village, que l'on voyait aisément depuis la départementale.
Pour se rendre compte de sa situation et de son état, c'est ici.

Un permis de construire prévoyait un aménagement et une extension, ce qui ne nous a pas incité à mobiliser une énergie particulière pour ce dossier malgré une vague alerte anonyme qui n'a pas souhaité s'impliquer sur le territoire. Et pourtant, cette maison vient d’être démolie. Simple oubli ou volonté manifeste de cacher la vérité des faits? Le doute subsiste mais quoi qu'il en soit, l'irrémédiable s'est bien produit et il est peu probable que les élus locaux n'en aient pas été informés.

Mais si nous avions eu une Sentinelle dans le secteur à même de se rendre en Mairie pour consulter le permis, le pire aurait probablement pu être évité.
Un saccage urbain et patrimonial de plus que nous signalons tout de même dans ces pages comme une sorte de dernier hommage, ou de cri de désespoir.


Kienheim, une terrible dénaturation en cours

De nombreuses Sentinelles nous ont alerté pour ce corps de ferme et, après courrier et entretien avec le Maire sur site, nous pensions cet ensemble sauvé (vous pouvez le voir ici).
Hélas, le permis et surtout les propos du Maire nous ont trompés, et nous nous rendons aujourd’hui compte que la "rénovation" en cours, ou plutôt le carnage patrimonial, est assimilable à une démolition.
Cela nous rappelle qu’il est absolument nécessaire de se procurer tous les éléments administratifs disponibles pour avoir une vision exhaustive et factuelle de la situation.
Et qu'au-delà des interventions au "coup par coup", il est absolument nécessaire de mettre en place un "plan patrimoine rural" de grande ampleur, incluant tous les outils fondamentaux : conseils, aides financières, contraires règlementaires.


Nambsheim, une victoire juridique historique pour l'ASMA

Comme vous le savez, l'ASMA a gagné son recours en annulation devant le TA contre le permis de démolir la ferme seigneuriale de Nambsheim. Elle est donc sauvée, et c'est bien grâce à nous. C'est une décision historique pour l'ASMA, qui confirme notre crédibilité comme notre intérêt à agir.
Le délai de recours est purgé depuis la fin Septembre, la décision est désormais officielle.
Et, si nous pouvons tous nous réjouir de cette décision qui a mobilisé l'énergie, les neurones et le temps de quelques irréductibles, tout n'est pas fini pour autant. Car nous espérons toujours pouvoir accompagner les propriétaires dans le cadre d'alternatives crédibles à la démolition.

Suite à la publication de cette heureuse nouvelle sur les
réseaux sociaux, l'ASMA a été contactée par un journaliste et cela a donné lieu à un article dans les DNA et L’Alsace.


Pfulgriesheim, le "découpage-carnage" d'un magnifique corps de ferme

Le carnage en cours signalé par une Sentinelle d'un des plus grands et des plus beaux corps de ferme du village de Pfulgriesheim nous a suffisamment interpelés pour approfondir le sujet bien que le temps et les énergies soient limités.
Le voir dans son contexte ici.
Une des dépendances a été partiellement démolie pour laisser place à un cube, tandis que la grange est aujourd'hui commercialisée comme terrain avec l'impossibilité de la garder car l'acquisition de la parcelle induit l'acquisition de la maison "Maison Hanau".

Il s'agit là d'entamer enfin une réflexion sérieuse sur ce que peut offrir le bâti ancien comme ressource en termes d'aménagement dans les secteurs à forte pression foncière où une densification est nécessaire mais doit savoir se faire en bonne intelligence ; l'intérêt de la réflexion globale et sur le long terme, que ce soit en termes de découpage parcellaire ou de règlement d'urbanisme.
Aussi, après analyse de la situation, nous avons contacté le Maire dans le but d'avoir un premier échange informel, afin de se rendre compte si son état d'esprit rend possible et même souhaitable un rendez-vous constructif à ce sujet avec les élus locaux. Sans réponse hélas pour le moment.


Riedseltz, un rendez-vous important

Comme vous le savez, après analyse de la maison, du permis et du règlement d'urbanisme, nous n'avons eu d'autres choix que de nous lancer dans un recours contentieux devant le Tribunal Administratif pour faire annuler le permis de démolir cette maison 18e (vous pouvez la voir ici).

Le propriétaire nous a contacté récemment pour un rendez-vous sur site auquel participaient le Maire, les propriétaires & leur architecte. Clémentine Josseaume responsable de la commission Sentinelles s'est rendue sur site accompagnée de Marjolaine Imbs, architecte-conseil de l'ASMA et architecte du patrimoine.
Si, après visite, l'étude de l'ensemble nous a amenés à reconnaitre certains désordres, il demeure en revanche tout à fait restaurable et mérite de l'être.

Les discussions qui ont suivi nous ont permis de confirmer notre opposition à leur funeste projet, mais aussi de proposer des alternatives crédibles à la démolition pour lesquelles l'ASMA les soutiendrait. En espérant que de cet entretien émerge une issue prenant en compte l'intérêt des deux parties, mais aussi l'intérêt général que l'ASMA s'efforce de défendre par sa mobilisation.



Riespach, nouvelle démolition

Une sentinelle nous a transmis une photo d'un permis de démolir : cette maison enduite à colombages, importante d'un point de vue patrimonial et surtout urbain, doit être détruite. Et il est peu probable que cette décision ait été prise après une étude patrimoniale ou structurelle quelconque.
Un recours gracieux a donc été envoyé à la commune afin de demander un rendez-vous sur site avec les propriétaires et élus du village. Celui-ci serait l'occasion d'une expertise bénévole de la maison, d'une écoute des besoins et d'une recherche d'alternatives crédibles à cette irrémédiable disparition.


Roppentzwiller : découvrez à la vente la maison "prête à démolir"

L'alerte nous a été transmise par une Sentinelle via Le Bon Coin : cette superbe maison a récemment été proposée à la vente par une agence immobilière la vendant comme "terrain", le prix de vente "tenant compte des frais de démolition".
Si le contact avec l'agent immobilier n'a hélas pas été concluant, nous avons tout de même communiqué sur les réseaux sociaux à ce sujet pour interpeller l'opinion publique (cela a bien fonctionné) et nous en avons profité pour solliciter un entretien par courrier auprès de M. le Maire, pour le sensibiliser aux questions urbaines et patrimoniales et lui proposer notre soutien bénévole. Nous attendons sa réponse.

Mais cela confirme l'importance d'une formation et d'une sensibilisation des agents immobiliers, le soutien qui doit être apporté aux collectivités, mais aussi l'importance d'un règlement d'urbanisme adapté.
Toutes ces démarches que l'ASMA appelle depuis des années de ses voeux mais pour lesquelles une prise de conscience politique est absolument nécessaire.
L'annonce immobilière en question à consulter ici.
Et même "Stéphane Plaza Immobilier" joue la carte du "terrain" ici.
Beaucoup de personnes donc mobilisées sur cette vente, mais hélas bien peu de compétences.


Schwabwiller, une coquette maison de potiers vendue en terrain

Une autre maison commercialisée comme un terrain... Et qui ne semble pas le mériter. Même si c’est une coquette maison de potier, elle semble structurellement correcte, est d'un charme fou  et située dans une rue très agréable qui serait fortement touchée par sa disparition.
Vous pouvez la voir également
ici, dans son contexte.

Hélas, par manque d’implication bénévole, il a été décidé de se contenter de communiquer là-dessus sur les réseaux sociaux, afin d'alerter l'opinion publique et de lui donner une chance d'être acquise par des personnes bien intentionnées.
Cela semble avoir tout du moins partiellement fonctionné puisque des acquéreurs potentiels doivent se rendre à un prochain Stammtisch de l'ASMA pour évaluer la faisabilité de leur projet. Mais naturellement, un travail global et sur le long terme devrait être effectué à destination des agences immobilières, tout comme des élus locaux car c'est souvent à cette période clé de la transmission patrimoniale que tout se joue.

 

Schweighouse-sur-Moder, des élus responsables

Comme vous le savez probablement, une Sentinelle nous a là aussi alerté d'un "vide-maison" sur le bon coin, organisé par un propriétaire anticipant la validation d'une demande de permis de démolir déposée quelques temps auparavant.
Après que la visite "incognito" d'une autre Sentinelle nous ait permis de prendre des photos et de soumettre la structure au regard aiguisé de nos professionnels bénévoles, nous avons décidé d'envoyer un courrier à la commune pour lui demander de refuser ce permis (naturellement accompagné de solides arguments), leur proposer notre soutien dans le cadre d'une éventuelle opposition à ce refus, et notre souhait d'aider le propriétaire dans le cadre d'alternatives crédibles à la démolition. 
Ce qu'ils firent.
Nous avons donc tenu dans un premier temps à valoriser
cette décision et l'attitude responsable de la commune lors d'un reportage France 3 Grand Est (à revoir ici). Puis le propriétaire accepta un rendez-vous avec les élus et l'ASMA, représentée par Clémentine Josseaume et Claude Eichwald (Maître d'oeuvre conseiller de l'ASMA). Le propriétaire se montra assez ouvert et accepta une nouvelle visite sur site. Suite à cela, il propose désormais sa maison à la vente (annonce que vous pouvez consulter ici)

Nous pouvons donc nous réjouir car cette maison n’est pas prête d’être détruite, et espérons qu'un acquéreur amoureux du patrimoine jettera son dévolu sur cette belle endormie malgré sa situation cadastrale quelque peu étonante. Naturellement notre Association se tiendra à son entière disposition pour le soutenir dans sa démarche.

Spechbach-le-Bas, surveillance accrue de l'ASMA

Un très long dossier à Spechbach, où nous avons été alertés par une Sentinelle d'une menace qui pèserait sur cette superbe maison 18e (charpente antérieure), propriété de la commune. Nous avons donc sollicité par courrier une visite sur site et un entretien avec le Maire, qui nous ont tous deux été accordés. L'analyse de la maison par Rémy Claden (architecte-conseil de l'ASMA ancien de l'Ecomusée et spécialisé dans l'urbanisme et l'habitat ancien sundgauvien) nous a permis de nous rendre compte que cette maison était restaurable et méritait d'être restaurée. Nous avons donc transmis cette analyse au Maire en lui proposant de l'aider dans le cadre de la réflexion de l'insertion de cette maison dans un projet plus global (création d'un périscolaire sur une très grande surface foncière).

Hélas nous n'avons jamais eu de retours, malgré plusieurs relances. Nous avons même été alertés par d'autres Sentinelles qui nous confirmaient le souhait toujours intact de la commune de se "débarrasser de cette maison", malgré des courriers de l'ASMA précisant qu'ielle n'avait pas le droit de démolir puisque sa maison était protégée dans son règlement d'urbanisme (ce qui est vrai).
Face à ce mur de silence et pressentant de nouvelles menaces, nous avons donc envoyé un nouveau courrier plus direct, avec copie à la DRAC, à l'ADAUHR, aux services instructeurs de l'intercommunalité et au préfet. Sans réponse pour le moment.

Enfin, pour s’assurer de la parfaite transparence du Maire vis-à-vis de son conseil municipal, l’ensemble des courriers qui lui ont été adressés a été envoyé à chaque élu du village. En espérant que cette commune revienne à la raison, et accepte l'aide bénévole proposée depuis le début du projet par l'ASMA.

Tagolsheim

Le panneau de promotion immobilière est affiché sur la maison, laissant craindre une disparition de l'ensemble confirmée par le voisinage proche. Mais aucun permis n'a été affiché à notre connaissance, que ce soit sur site ou en Mairie. Son intérêt patrimonial et urbain (à visualiser ici) ayant été confirmé par notre équipe, nous avons demandé par courrier un rendez-vous au Maire et attendons sa réponse.


A Aspach, faut-il en rire ou en pleurer? 

La question mérite en tous cas d'être posée, quand on consulte cet article paru récemment au sujet du "nécessaire parking" ayant remplacé
la sublime maison 18e pour laquelle l'ASMA s'était mobilisée.
Vous pouvez consulter l'article ci-dessous, ici en ligne, ou le télécharger .


Rappelons qu'il s'agit de la maison 18e enduite ci-dessous, que vous pouvez découvrir ici dans son contexte.
Rappelons également que :
- l'Ecomusée ne récupère plus de structure, c'est un faux argument ; sinon l'Ecomusée serait aujourd'hui un cimetière du colombage avec plusieurs milliers de "maisons-musées"
- l'ASMA n'a jamais récupéré de structure, pour de multiples raisons tout à fait pragmatiques qui feront l'objet d'un prochain article
- ce "don" n'était finalement qu'une affaire de communication pour se débarrasser de la maison

- l'ASMA a dépéché sur place l'un architecte spécialisé dans le bâti ancien sundgauvien, etancien de l'Ecomusée (son rapport de visite très complet est téléchargeab
le ici) ainsi que son Vice-Président Christian Fuchs.

- des alternatives très concrètes ont été proposées à la commune, qui n'a jamais répondu
- un recours gracieux contre le permis a été déposé par l'ASMA (à télécharger
ici)
- des dizaines d'heures d'expertise bénévole ont été mobilisées et des solutions ont été proposées
- un communiqué dénonçant la démolition a été envoyé aux médias, à consulter ici


Alors voilà, Aspach possède désormais son rutilant parking en macadam, une dent creuse au cœur du village, sublimée par la porte d'entrée de la maison détruite, unique vestige conservé.
C'est un peu comme si après un crime le tueur psychopathe laissait un indice pour être retrouvé. Décidément, l'Alsace n'est pas très bien dans sa tête.

Mais qui pour apporter les soins ? Manifestement, pas nos femmes et hommes politiques, qui préfèrent commémorer la destruction de notre patrimoine. Alors que nous sollicitons le département & la région depuis des années sans retour, c'est le Vice-Président du Grand Est lui-même qui a inauguré ce parking !
Champagne !

Décidément oui, il vaut mieux en rire.
 

Des aides pour la rénovation

Vous souhaitez rénover une maison alsacienne dans la Communauté de communes du Pays de Niederbronn-les-Bains? Des aides financières intéressantes en matière de rénovation énergétique à découvrir ici!

Les bourgs/villages concernés : Dambach, Gumbrechtshoffen, Gundershoffen, Mertzwiller, Mietesheim, Niederbronn-les-Bains, Oberbronn, Offwiller, Reichshoffen, Rothbach, Uttenhoffen, Windstein & Zinswiller.

 

 

Un superbe "Kratzputz" à Ringendorf

Dans la série « inventorions les Kratzputz avant qu’ils aient tous disparu », voilà quelques photos d’un très bel exemplaire conservé à Ringendorf, dans le Pays de Hanau. On pourra l’observer à l’arrière d’une grange dans la pittoresque rue des Moutons.

L’ensemble du décor est rehaussé de badigeon blanc, ce qui le rend encore particulièrement bien lisible. Malheureusement, une bonne moitié des panneaux a disparu, ce qui ne permet pas d’appréhender la composition dans toute son ampleur. L’essentiel des panneaux bien conservés est stratégiquement situé, sous le débord de toiture.

Avec ce qui nous est parvenu jusqu’à nous, c’est-à-dire ce qui a survécu à 182 ans d’intempéries, on se rend bien compte d’une logique symétrique de l’ensemble. Les motifs sont variés mais se répondent l’un à l’autre à partir du panneau central figurant la date de 1835. Ainsi, de part et d’autre du panneau central, deux oiseaux se font face (des gallinacés ?). Ils sont suivis de part et d’autre de motifs floraux variés. On fait clairement face à une composition réfléchie, élaborée avec grand soin.

Si un tel décor nous semble aujourd’hui tout à fait exceptionnel, il est plus qu’évident qu’il a constitué une forme de norme dans le Pays de Hanau jusqu’au milieu du XIXe siècle. Et il n’est pas absurde de penser que ce fut le cas pour l’Alsace entière.

 

Eco-rénovation du bâti ancien / session 2018

L’Alsace et les parcs naturels régionaux des Vosges du nord (PNRVN) et des Ballons des Vosges (PNRBV) comprennent un patrimoine bâti remarquable et homogène, construit en pierre, pans de bois, torchis et terre, en lien avec les spécificités du territoire et ses ressources locales. Aujourd’hui l’économie d’énergie s’impose à tous, mais mettre en pratique le lien entre la maîtrise de l’énergie et le respect des techniques anciennes reste difficile.

François Liermann (architecte-conseil de l'ASMA, agence Panoptique), les parcs naturels régionaux des Vosges du nord et des Ballons des Vosges en partenariat avec l’INSA Strasbourg, la DREAL Grand Est et le centre de ressources energivie.pro vous proposent une formation qualifiante modulaire de 70 heures pour développer vos compétences et apprendre à améliorer la performance énergétique du patrimoine bâti tout en préservant ses caractéristiques architecturales.

La formation éco-rénovation du bâti ancien prend en compte les spécificités architecturales et les enjeux techniques liés à l’amélioration énergétique du patrimoine bâti d’avant 1948.

Inscrivez-vous jusqu'au 15 Mars 2018, pour un démarrage de la formation le 28 Mars.
Plus d'informations et inscriptions ici.

 

Bonnes adresses

Si la rubrique "Bonnes adresses" du site de l'ASMA est constamment enrichie, c'est aussi grâce à vous!
Alors, si vous souhaitez nous faire découvrir un restaurant ou un hébergement ayant conservé un caractère patrimonial, un seul contact :
contact@asma.fr

Ce mois-ci, nous vous proposons de rêver avec ce focus sur un superbe château situé à Stotzheim. Le château de Grunstein, dont la construction remonte au 16e siècle, a été entièrement rénové et propose à ses hôtes de passage des chambres aux prestations haut de gamme, spacieuses et raffinées.


Nous soutenir

L'ASMA n'est composée que de bénévoles et ne reçoit pas de subventions.

Les carences de l'Etat en matière de protection et de valorisation de notre patrimoine sont importantes et pourtant, le bâti ancien est un élément fondamental pour relever les défis de notre temps.
Alors, pour nous permettre de continuer à vous offrir chaque jour une expertise bénévole et à défendre notre patrimoine commun, nous avons besoin de vous!
N'oubliez pas... L'adhésion et le don à l'ASMA sont déductibles fiscalement à hauteur de 66%

http://www.asma.fr/sauvegarde-maison-alsacienne/page-noussoutenir.html

 

 ------------------------------

Decap'Eco est une entreprise familiale spécialisée dans le décapage par Aérogommage et Hydrogommage, technique de gommage basse pression, économique et écologique, beaucoup plus douce que le sablage, qui permet d’intervenir sur notre patrimoine bâti et culturel, mobilier ou immobilier, comme nos maisons alsaciennes (colombages extérieurs et intérieurs, escaliers en grès, sous-bassements...)
Site internet : http://www.decapeco67.com/
marion.lacroix67@gmail.com
06 79 44 14 27

------------------------------

 

La menuiserie Pierre SEENE SAS est une entreprise familiale qui n’a cessé au fil des décennies de se développer et d’élargir ses domaines d’activités, pour être continuellement au plus proche de vos attentes, en vous offrant une prestation de qualité, ceci par un service personnalisé et de proximité. Toutes nos fabrications sont réalisées au sein de notre atelier de production situé à Uttwiller.
A découvrir, notre nouvelle fenêtre "Patrimoine"

 

 --------------------------------------

Bisceglia, une entreprise de référence recommandée par l'ASMA !
Entreprise de Crépissage BISCEGLIA & CIe.
11, rue de Brest / 67100 STRASBOURG
Tél
. : 03 88 39 71 10 / Fax : 03 88 39 18 88
Mail : info@bisceglia.fr Site internet :
www.bisceglia.fr


                                                                ---------------------

--> Entreprises et artisans, pour nous soutenir et mieux vous faire connaître, vous pouvez nous confier des annonces !

Newsletter mensuelle envoyée à plus de 1400 destinataires, revue annuelle...
Détails de l'offre et tarifs ici:
http://www.asma.fr/sauvegarde-maison-alsacienne/page-supports.html

-------------------

Vous souhaitez réagir, contribuer, signaler?
N’hésitez pas, contactez-nous !

ASMA
BP 90032
67270 HOCHFELDEN

contact@asma.fr
07 86 20 53 88

Si vous ne souhaitez plus recevoir cette lettre d'information mensuelle, cliquez sur ce lien.

 

Courrier: ASMA  BP 90032 67270 HOCHFELDEN  Téléphone: 07 86 20 53 88  -  Courriel: contact@asma.fr
  © 2012 ASMA  |  mentions légales    réalisation : agence web unicréa