MOTEUR  DE RECHERCHE

Vous souhaitez retrouver rapidement une page ? Utilisez ce moteur de recherche en saisissant les mots-clés qui vous intéressent.


Accès membres

Mot de passe oublié ?


Calendrier
L
M
M
J
V
S
D
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29

Lettre d'information

S'abonner à la newsletter

Le torchis

Le remplissage du vide entre les pièces du colombage, (d'r spiegel ou miroir), ne participe pas au rôle porteur du pan de bois.
On place dans les rainures aménagées dans la face interne des colombages, des lamelles de bois "palançons" ou (Flachtwarik), puis on tresse un entrelac de baguettes de saule ou de noisetier, bois plus souple.
Cette armature sert de support au torchis, (Lähme ou  Wickelbodde) mélange de terre locale (loess), de paille, de crin et d'eau, malaxé et appliqué à la main.
Ce torchis est soit pressé fortement contre ce treillage, soit appliqué par petits bouchons superposés. L'adjonction de paille, et parfois aussi de crin, confère au mélange un retrait homogène.


Le torchis encore humide est lissé, puis griffé à la main, ou plus simplement avec la truelle, en rainures croisées. Cette pratique assure une bonne adhérence à l'enduit à la chaux, qui mettra l'argile à l'abri des intempéries.

 

 

Courrier: ASMA  BP 90032 67270 HOCHFELDEN  Téléphone: 07 86 20 53 88  -  Courriel: contact@asma.fr
  © 2012 ASMA  |  mentions légales    réalisation : agence web unicréa